Graffiti : une histoire mahoraise

C’est une histoire belle, récente, et loin d’être terminée : Celle du graffiti dans l’île aux parfums. Bien qu’encore réservée à une poignée d’individus, leurs réalisations sont parmi les plus visibles sur le territoire. Un travail généralement apprécié par la population comme par les pouvoirs publics qui sollicitent de plus en plus ces artistes. Une belle histoire donc, qui conserve néanmoins son caractère subversif, et son lot de polémiques.

0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *